Peut-on contrôler les technologies?

Aujourd'hui, nous vivons dans une société du "tout écran", du "tout numérique".  Les technologies ont permis des avancées spectaculaires au niveau du confort, des soins et ont même influencé l'espérence de vie ! Une entreprise appelée "Bertin technologies", émet que l'homme serait le "maître', et les technologies le "valet". En effet, il est dit ici que les technologies sont au service de l'homme et non le contraire. Les technologies doivent satisfaire les besoins de l'homme. Nous nous posons donc la question suivante : Sommes-nous maîtres des technologies ? Tout d'abord, nous verrons que les technologies nous facilitent la vie quotidienne et les progrès, que l'esthétique et la simplicité de l'usage des technologies rendent ces technologies accessibles et qu'ils existent des personnes qui combattent ces technologies pour permettre une totale liberté.

 

Faciliter la vie quotidienne:

Les grandes étapes de l'humanité ont été marquées par des découvertes scientifiques qui améliorent sans aucun doute la vie 'humaine, enlèvent de grandes contraintes, ce qui permet bien des avantages et du gains de temps dans le domaine pratique en accroissant la production de nourriture, d'énergie, d'eau mais aussi en reliant l'homme et l'information ... De plus vous imaginez-vous laver votre linge à la main ou vous éclairer à la bougie ? La réponse est non et nous pousse à nous poser la question suivante : L'homme a-t-il encore le choix face au progrès ? Le progrès a boulversé le cours de la vie... 

Une expérience assez loufoque à d'ailleurs été tentée en Grande-bretagne. C'est une émission de télé-réalité qui mettait en scène plusieurs familles anglaises, le but étant de "survivre" le plus longtemps possible dans une maison du 18ème siècle c'est à dire avec peu de confort, sans electricité, sans eau courante ect... Le résultat fut éttonant puisque les familles s'étant prises au jeu ont tenu plusieurs semaines. Elles ont rapporté que leur vie à la façon du 18ème siècle fut très éprouvante, elles étaient toutes ravies de retrouver leur confort, les technologies et accéder de nouveau à une vie simplifiée. Mais l'absence de technologies telle la télévision ou internet ne leur a pas manqué, au contraire cela leur a permis de freiner leur temps passé devant un écran. Ce qui prouve bien que l'homme peut très bien se passer des technologies dites "futiles" mais que sans celles-ci, la vie ne serait pas adaptée à notre mode de vie effreiné, où le gain de temps est de plus en plus recherché.

Les technologies ont aussi changé notre façon de travailler. En ce qui concerne les élèves, l'accès des bibliothèques, des lectures étudiées en classe, et l'accès à des millions d'informations sur Internet, mais aussi la base du CDI en ligne, etc ... sont des outils indispensables de nos jours. Près de 50% des foyers sont reliés à internet, nous passons autour de 3 heures par jour devant la télévision, et 3/4 de notre population posséde un télephone portable. Autant de chiffres, qui nous permettent d'affirmer que nous pouvons nous informer, nous ouvrir sur le monde, nous cultiver, que nous soyons connecté depuis notre lit en un temps record.

 

L'esthétique :

L'esthétique, le design de la technologie attire le regard. En effet, l'homme est attiré pas ces technologies de plus en plus perfectionnées. Prenons comme exemple les produits Apple : Ipad, Iphone, Itouch, Ipod ...  L'image esthétique d'Apple a envahit notre société avec ces produits de plus en plus petits (le dernier Ipod), de plus en plus fins (mac book air). Mais Apple n'est qu'un exemple, on peut aussi siter Sony, Samsung notamment avec sa nouvelle tablette, etc ... De plus, ces produits sont souvent très agréables à regarder, sont discrets et deviennent vite des éléments décoratifs à part entière dans nos foyer. On peut citer le cadre photo numérique, les écrans plats ...

L'homme se crée des besoins et assouvis ses désirs en consommant et en achetant des technologies toujours plus "design". C'est pourquoi l''esthétique est devenu un vrai défit pour les grandes marques. Qui fera le plus petit, le plus fin, le plus original des produits ? L'homme se sent rassuré de possèder ces technologies, il se sent puissant, et continue alors l'avancée du progrès technologique.

 

La simplicité et l'accessibilité d'usage :

Aujourd'hui, les grandes marques en sont venues à créer des objets technologiques simples d'utilisation. La simplicité d'usage est un critère décisifs pour les créateurs des technologies. Les critères de la demande de simplicité sont : le gain de temps, la disponibilié de la technologie, la confidentialité, puis les facilités d'applications.

Cette simplicité des technologies touche donc toutes les tranches d'âge, c'est devenu un véritable critère d'achat. Les enfants peuvent désormais apprendre  à lire et à écrire avec des technologies adaptées à leur âge. C'est cette facilité et cette accessiblité qui séduisent les utilisateurs et qui de ce fait montrent que l'homme, dès son plus jeune âge, est concerné par les technologies et les maîtrise.

Nous pouvons dire que nous contrôlons les technologies grâce aux facilités d'usage qui nous facilitent la vie. (Cf rubrique "Faciliter la vie quotidienne) L'Homme se sentant concerné par cette avancé est désireux d'en faire partie intègrante. Alors, l'Homme consomme, se sent maître.

 

L'indépendance technologique:

Toutefois, certains "irréductibles" refusent par exemple  la «dictature» des nouvelles technologies de la communication. Ces personnes de tout âge considérent ces technologies comme un véritable "fil à la patte". Tous, ou presque, dénoncent une histoire de "gros business", une "course à la consommation". Exclus alors les portables, les ordinateurs, les téléphones fixes...

Mais certaines personnes vont plus loin. Considérées comme des hermites par la société, ils se passent presque totallement d'electricité, s'éclairent à la lampe à huile, se chauffent au poelle, n'utilisent pas de frigo, privilégient les moyens de locomotion "à l'ancienne" tels que la marche à pied ou le vélo et passent même 5 minutes maximum sous la douche ou se lavent dans des bidets. Ces démarchent expriment un "ras le bol" des technologies qui occupent notre quotidien mais sont aussi à l'origine d'une volonté de respect de l'environnement. Il a d'ailleurs été montré que 17% de la population française urbaine souhaient réduire voire stopper l'utilisation de leur voiture. Ces personnes révélent bien leur désir d'indépendance  face aux technologies et montrent bien qu'elles restent maître. 

 

Conclusion

Pour conclure, nous pouvons affirmer que l'Homme doit rester maître des technologies puisqu'il en est le créateur. L'amélioration de la vie quotidienne, l'esthétique, la simplicité d'usage et les avancées spectaculaires nous montrent que l'Homme maîtrise les technologies. De plus, elles sont devenues très accessibles : en 2009, nous avons trouvé, qu'en France, 33 millions d'internautes se rendaient chaque jour sur le web. Que ce soit pour rechercher, pour se distraire, pour se renseigner, pour travailler. Nous assistons également à un mouvement d'indépendance technologique grandissant. Ces personnes souhaitent se détacher des technologies pour jouir d'une totale liberté et se sentent donc maître des technologies car elles peuvent s'en passer.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site